BE Autriche 63

Des modifications épigénétiques nuisent à l’efficacité du traitement par TRAIL du cancer de l’ovaire

Seul, le ligand TRAIL (‘Tumor necrosis factor-Related Apoptosis-Inducing Ligand’) s’avère incapable de provoquer la mort des cellules cancéreuses dès lors que les récepteurs DR4 sont absents ou faiblement exprimés, ce qui est le cas dans de nombreux cancers de l’ovaire.